Zoom sur la vitrification ovocytaire

PARTAGER SUR

Une récente étude de l’institut IVI, spécialisé dans la procréation médicalement assistée, a montré que la vitrification ovocytaire ne présentait pas de risques pour le développement du fœtus intra-utérin et pour le jeune bébé.

La vitrification ovocytaire, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une technique de congélation rapide des ovocytes, ils sont ensuite conservés à une température de -196°C. Ce procédé est utilisé par les couples souffrant d’infertilité ou les femmes souhaitant retarder leur maternité pour des raisons médicales (chimiothérapie ou autre traitement gonadotoxique).

Afin de savoir si la vitrification ovocytaire avait une influence sur le développement du fœtus et sur la croissance postnatale des bébés, l’institut IVI, spécialisé dans la procréation médicalement assistée a réalisé une étude en observant l’évolution de 1823 grossesses. Parmi elles, 804 ont été obtenue à partir d’ovocytes vitrifiés.

Après comparaison, aucune différence n’a été constatée pendant les grossesses des femmes dont les embryons avaient été fécondés par des ovocytes vitrifiés ou « frais » que ce soit pendant la grossesse (diabète, hypertension, accouchement prématuré) ou après l’accouchement (poids de naissance, malformations congénitales, mortalité périnatale).

Des résultats confirmés par une étude scandinave sur le suivi de bébés nés à partir d’embryons cryoconservés au cours des 18 premiers mois de leur vie. Les chercheurs ont observés qu’il n’y a aucune incidence sur leur développement et leur santé durant cette période.