Vers le choix du sexe des enfants par FIV en Australie

PARTAGER SUR

En Australie, les parents pourront peut-être bientôt pouvoir choisir le sexe de leur bébé né en cas de procréation médicalement assistée.

Une consultation publique en cours en Australie pose la question de savoir si oui ou non les Australiens peuvent avoir la possibilité de choisir le sexe de leur enfant dans les cas de procréation médicalement assistée. Le texte proposant cette possibilité a été déposée par le Conseil National sur la Santé et la Recherche Médicale (NHMRC) et est actuellement examiné par le Comité d’éthique du pays, et jusqu’au 17 septembre.

La possibilité de choisir le sexe de son enfant lors d’une procréation médicalement assistée pose de nombreuses questions en Australie mais aussi dans le monde entier. La possibilité de choisir le sexe d’un embryon avant l’implantation pose différents problèmes éthiques. Premièrement, les enfants qui apprendraient que leur sexe a été choisi avant leur naissance pourraient être perturbés par la démarche. Deuxièmement le choix du sexe pourrait être la première étape vers des possibilités de choix plus importantes (apparence, capacités intellectuelles et physique etc.) et vers de réelle manipulation génétique avant d’implanter les embryons.

Actuellement, en Australie, mais aussi en France, seules des raisons médicales peuvent justifier un diagnostic prénatal afin d’éliminer les risques de maladies génétiques.