Un congé maternité spécial grippe A?

PARTAGER SUR

Le député PS DU XIIIème arrondissement, Jean-Marie Le Guen, médecin et président du conseil d’administration de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, a demandé mercredi que le gouvernement prenne « des mesures concrètes pour protéger les femmes enceintes » du virus de la grippe H1N1.

« Les femmes enceintes étant particulièrement vulnérables face au virus de la grippe H1N1, il faut mettre en place, dès la rentrée, des mesures spécifiques pour les protéger », a affirmé le député de Paris dans un communiqué.

En effet, pour la femme enceinte, surtout en début et fin de grossesse ,le risque d’une exposition à un virus est plus important, car son système de défense immunitaire est affaiblii.

La grippe A, pourrait provoquer des complications pulmonaires chez une future maman déjà fragilisée par la grossesse. Les fortes fièvres qui accompagnent la grippe peuvent également provoquer des contractions, et donc, augmenter le risque d’accouchement prématuré.

Jean-Marie LEGUEN a demandé au gouvernement de « développer une information spécifique en direction des femmes enceintes en mobilisant pour cela le corps médical et les professionnels de santé ».

Il préconise également « la mise en place d’un droit de retrait pour les femmes enceintes exerçant des professions qui les exposent à de nombreux contact avec le public (enseignantes, professionnelles de santé) et l’étude de conditions particulières pour que ces femmes arrivées au troisième trimestre de leur grossesse puissent bénéficier d’un congé maternité précoce et prolongé ».

A lire également :

– Grossesse et grippe A: quels risques pour maman et bébé?

– Grippe A à l’école: Luc Chatel a un plan!