Syndrome de Lacomme… aïe, aïe, aïe !

PARTAGER SUR

Lacomme : pas de traitement, mais des astuces pour apaiser les douleurs !

En effet, aucune véritable solution ne vous sera proposée si vous souffrez du syndrome de Lacomme… Le médecin ne pourra pas vous soigner, mais il pourra tenter d’apaiser vos douleurs en vous délivrant suivant les cas du paracétamol, du magnésium ou de la vitamine B. Des séances de kinésithérapie peuvent aussi vous être prescrites.

De votre côté, pensez surtout à vous reposer ! Vous pouvez également prendre rendez-
vous chez un ostéopathe et/ou utiliser une poche chauffante pour apaiser vos douleurs ciblées.

Une autre solution ? Prévenir l’apparition de ce syndrome en renforçant votre musculature grâce à des séances de préparation à la naissance en piscine ou encore de yoga prénatal.

Dans ce genre de syndrome, difficile à reconnaître par les médecins et gynécologues, mettre un nom sur ces douleurs suffit déjà à rassurer la patiente.

Les autres soucis que peuvent provoquer le syndrome de Lacomme et pas des moindres, c’est le sentiment de désespoir ressenti par la patiente qui se trouve désarmée face à ces douleurs, mais aussi le sentiment de solitude qui envahit son quotidien. Ne pouvant plus se déplacer et s’adonner à ses activités quotidiennes, la future maman se sent seule et mise à l’écart. Pas du tout évident à gérer !

Lacomme : Quelles sont les causes ?

Les causes du syndrome de Lacomme sont mal connues, voire inconnues… La seule piste évoquée serait hormonale ! En effet, durant la grossesse, les articulations se  « chargeraient » en homones afin de préparer le corps à l’accouchement. L’origine de ces douleurs intenses serait ce « trop plein » hormonal !

Rassurez-vous cependant, une fois l’accouchement terminé, les douleurs disparaissent illico presto. Il n’y a également aucun risque pour la santé de maman et de bébé.