Sida : des pays éliminent la transmission de la mère à l’enfant

PARTAGER SUR

Bonne nouvelle en ce début de mois de juin, la Biélorussie, l’Arménie, la Moldavie et la Thaïlande ont réussi à éradiquer la transmission du VIH et de la syphilis de la mère à l’enfant. 

Le combat engagé contre la propagation du SIDA continue et ce mercredi 8 juin c’est une avancée encourageante qui a été saluée par l’Organisation Mondiale de la Santé. En effet, après Cuba l’année dernière, ce sont quatre nouveaux pays qui ont réussi cette année à éliminer la transmission du VIH et de la syphilis de la mère à l’enfant.

Cette réussite permet de garder espoir selon l’OMS. L’objectif de l’Organisation Mondiale de la Santé reste de vivre dans une génération “sans Sida” d’ici 2030 et les chiffres sont actuellement très motivants. En effet, si chaque année ce sont environ 1.4 million de femmes séropositives qui tombent enceintes, le nombre d’enfants nés en étant porteurs du virus a quant à lui diminué passant de 400 000 cas par an en 2009 à 240 000 cas en 2013.

Comment lutter contre cette transmission de la mère vers l’enfant ?

L’Organisation Mondiale de la Santé lutte quotidiennement contre cette pandémie. Cette année, elle félicite donc ces quatre nouveaux pays qui ont réussi à garantir l’accès précoce aux soins prénataux et à un dépistage du VIH ainsi que de la syphilis.  

Une femme enceinte séropositive a toujours 15% sinon 45% de risque de transmettre le virus à son enfant durant la grossesse, l’accouchement et même l’allaitement. Actuellement, l’une des solutions trouvée afin d’éviter cette possible infection, est de prescrire à chaque femme enceinte un traitement antirétroviral contre le VIH. En suivant cette procédure, le taux de risque de transmission peut diminuer jusqu’à atteindre 1%.