Préparation à l’accouchement : trouver celle qui me correspond

PARTAGER SUR

Elle nous aide à mettre au monde notre enfant dans les meilleures conditions mais aussi à nous approprier notre rôle de parent. Aujourd’hui, la préparation à l’accouchement existe en de multiples déclinaisons. De la traditionnelle jusqu’à l’aquatique, en passant par le yoga, panorama des principales méthodes.

Depuis quand se « prépare-t-on » à accoucher en France ?

Il n’y a pas si longtemps que les femmes ont la chance de pouvoir bénéficier de cours de préparation à l’accouchement. En effet, jusqu’au milieu du XXème siècle, le « tu enfanteras dans la douleur »  était encore en vigueur dans notre beau pays ! Pour changer les choses, il a fallu que le docteur Fernand Lamaze, chef de la maternité des Bluets à Paris, assiste, en 1951, à un accouchement dit « naturel » à Leningrad, dans ce qui était alors l’Union Soviétique.

« Ce fut un véritable bouleversement de voir cette femme accoucher sans aucune manifestation douloureuse… Tous les muscles étaient relâchés (…) Le moment venu, elle a fait ses efforts de pousser sans aide, dans un calme absolu…  Après avoir été témoin d’une chose pareille, je n’avais qu’une préoccupation : transplanter cela en France. Cela devenait pour moi une idée fixe. » déclarait-il alors.

Au retour de ce voyage, le médecin met sur pied une expérience consistant à faire travailler la femme enceinte sur sa respiration, à l’amener à mieux connaître son corps, ses mécanismes, les étapes de son accouchement à venir. Lamaze cherche aussi à rendre plus étroit le lien entre la patiente et l’équipe médicale. Grâce à lui, la première technique de préparation à l’accouchement est née… Depuis, de nombreux autres procédés ont essaimé dans son sillage.

Moins d’angoisses, plus de sérénité

Des méthodes de préparation qui n’ont pas comme unique visée le seul moment de la naissance de Bébé. Remboursées à hauteur de huit séances par la Sécurité Sociale quand elles sont effectuées par une sage-femme ou un médecin, elles nous apprennent effectivement quels sont les bons réflexes à avoir lors de l’accouchement. Mais ces cours s’attachent également à aborder d’autres questions, par exemple d’ordre pratique : comment préparer sa valise pour la maternité ? Quel matériel acheter pour Bébé ? Ou psychologiques, type «  Est-ce que je vais être à la hauteur ? ». « Ce sont des endroits où elles peuvent où elles peuvent poser toutes les questions possibles et imaginables, même celles qui leur semblent stupides » explique Céline Albentosa, sage-femme à Paris.

Alors, quelle que soit la pratique, aquatique, haptonomie, Bonapace, chant prénatal, Yoga ou sophrologie, ces séances sont aussi l’occasion pour les futurs papas de s’impliquer davantage dans la grossesse, de partager les ressentis de leur compagne. Un vrai bonus donc pour vous… mais aussi pour votre vie de couple!