Les papas dépressifs pendant la grossesse

PARTAGER SUR

A Montréal, des chercheurs se sont intéressés à l’état psychologique des futurs papas durant la grossesse de leur partenaire. 13 % d’entre eux ressentiraient des symptômes dépressifs.

Les scientifiques de l’Institut de recherche du centre universitaire de santé McGill ont suivi durant 1 an et demi 622 hommes dont la partenaire était enceinte. Ils les ont soumis à un questionnaire afin d’évaluer l’humeur, l’activité physique, le sommeil, le soutien de l’entourage, les relations au sein du couple, le stress pendant le 3ème trimestre de la grossesse de leur femme.

Ils ont découvert que 13% des futurs papas présentent des symptômes dépressifs durant cette période. Les hommes sont également sujets aux troubles du sommeil et sont vulnérables à la dépression avant la naissance.

«On sait que la dépression prénatale est le principal prédicteur de dépression postnatale. Il pourrait donc être bénéfique d’offrir une formation aux pères et de procéder au dépistage des symptômes dépressifs rapidement, afin de réduire le risque ou la poursuite de la dépression postnatale » explique le Dr Deborah Da Costa, auteure principale de l’étude dans le Journal de Montréal.

Déjà en 2014, une étude publiée dans la revue Pediatrics montrait que 10% des pères ressentaient le baby blues dans les 4 jours suivant la naissance de leur bébé.