Les dangers du cannabis chez la femme enceinte

PARTAGER SUR

Une récente étude vient d’identifier les répercussions de la consommation de cannabis chez la femme enceinte. Fumer du cannabis pendant sa grossesse pourrait engendrer une malformation du cerveau chez le fœtus.

Si le cannabis n’a jamais été recommandé pour les femmes enceintes, au même titre que l’alcool et le tabac, 2 à 13% des futures mamans avouent malgré tout en consommer régulièrement. Alors que cette substance peut être dangereuse pour la maman comme pour le futur bébé, cette recommandation n’est toujours pas assez prise au sérieux par certaines femmes enceintes.

Une récente étude propose cette année un nouveau constat qui devrait réveiller les consciences. En effet, des chercheurs du Centre Médical de l’Université Erasmus aux Pays Bas se sont concentrés sur l’impact d’une telle consommation sur la santé physique du fœtus.

Réalisée à partir de l’imprimerie par résonance magnétique structurelle (IRM), cette étude analyse les modifications physiques engendrées par la consommation de cannabis durant la grossesse. 54 enfants, âgés de 6 à 8 ans, exposés pendant la grossesse au cannabis ont été examinés. Les résultats ont ensuite été comparés à ceux de 96 enfants exposés au tabac et à 113 enfants membres du groupe témoin sans aucune exposition.

Les résultats obtenus parlent d’eux-mêmes. En effet, pour les enfants exposés au cannabis durant la grossesse, les chercheurs néerlandais remarquent qu’ils ont un cortex préfrontal plus imposant et plus épais. Il y a donc une déformation du cortex, zone très importante puisque c’est là que se joue la prise de décision et le processus de mémorisation. Le cerveau des enfants souffre donc d’une déformation physique qui pourrait, peut-être, entraîner une altération du développement cérébral.

Aujourd’hui, les chercheurs concluent leur étude en disant que “de plus amples recherches sont nécessaires pour explorer le lien entre l’exposition in utero et les anomalies structurelles du cerveau ”. Il faut donc rester prudent.