Grossesse en formes : Alimentation pour garder la forme

PARTAGER SUR

Alimentation de la femme enceinte: recommandations particulières

Aucun aliment n’est défendu pendant la grossesse, à condition de suivre quelques règles simples pour éviter parasites et bactéries porteurs de maladies dangereuses pour le bébé, notamment la listéria, la salmonellose et la toxoplasmose. Ainsi, les fruits et les  légumes doivent être rincés soigneusement un à un, à l’eau froide, puis épluchés, qu’ils soient consommés crus ou cuits. Les viandes sont dégustées bien cuites ou congelées à – 20°C, le parasite lié à la toxoplasmose étant normalement éliminé à cette température. La charcuterie en revanche n’est plus la bienvenue (risque de listériose), mais si vraiment c’est un péché mignon, on opte pour les produits sous vide ou en conserve.

De même, les fromages au lait cru, les fromages à pâte molle et à croûte fleurie (type camembert, brie) et à croûte lavée (type munster, pont-l’évêque) sont déconseillés. On se rabat donc sur les fromages à pâte cuite ou pasteurisés et on enlève la croûte. Parce qu’ils peuvent être contaminés par la salmonellose, les œufs crus ou peu cuits sont à proscrire, ainsi que toutes les préparations telles que mayonnaise, crème pâtissière, mousse au chocolat, tiramisu et…crème glacée.

Dur, dur ! C’est le moment d’apprendre à faire les sorbets maison. Quant au poisson, si l’Association française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) préconise aux futures mamans d’en manger au moins deux fois par semaine, elle met en garde sur les poissons sauvages (la daurade, l’espadon, le requin, le thon…), qui possèdent un niveau élevé de mercure : c’est toxique pour le fœtus. Mieux vaut miser sur le poisson d’élevage (type saumon), éviter les coquillages et le poisson cru (sushi, surimi, tarama) et les poissons fumés (saumon, truite).

Côté boisson, on limite le thé et le café (en tout cas, pas plus de trois tasses par jour), qui augmentent le rythme cardiaque du bébé et limitent l’absorption du fer par le placenta. Au contraire, boire un jus d’orange après avoir mangé de la viande favorise l’absorption du fer qu’elle contient. Enfin, on respecte le taux zéro d’alcool pendant la grossesse, car l’alcool est un toxique et il n’y a aucune dose limite connue actuellement pour fixer un seuil de risque pour le développement neurologique de votre enfant.