FIV : des embryons imprimés en 3D

PARTAGER SUR

Des chercheurs du CHU de Montpellier ont réalisé une première mondiale en reconstituant des embryons humains grâce à une imprimante 3D. Cela pourrait permettre une meilleure sélection lors des fécondations in vitro.

Actuellement, lors d’une fécondation in vitro, plusieurs embryons sont générés. Les médecins sélectionnent ensuite celui qui parait le plus viable afin de l’implanter dans l’utérus de la femme. Seulement, pour faire cette sélection, ils ne disposent que de l’observation au microscope qui n’est pas suffisante pour déceler tous les caractères de l’embryon qui à ce stade, n’est formé que par quelques cellules.

Grâce à des clichés et un logiciel, les chercheurs du CHU de Montpellier, ont réussi à imprimer en 3D une réplique agrandie d’un embryon au stade préimplantatoire. Cela leur a permis de mieux observer ses caractéristiques. De cette façon, les médecins ont une meilleure vision de l’enveloppe de l’embryon qui est un facteur primordial de l’implantation de celui-ci dans le tissu utérin. En effet, plus « la coquille » est épaisse, moins il y a de chance d’implantation.

Cette première mondiale est porteuse d’espoir pour tous les couples qui ont recours à la fécondation in vitro, sachant qu’actuellement 2 implantations sur 3 n’aboutissent pas à une grossesse.