Femmes enceintes: que manger pendant les fêtes ?

PARTAGER SUR

Difficile de préparer les menus de fêtes de fin d’année quand on est enceinte !
Entre la toxoplasmose, les salmonelles et la listériose, on se rend rapidement compte que les meilleurs mets nous sont finalement vivement déconseillés !
Petit rappel des plats à éviter.

Pour le repas de Noël, la femme enceinte doit exclure le plateau de fruits de mer en raison du risque de salmonelles, bactéries responsables de troubles digestifs importants et potentiellement dangereux chez la femme enceinte. Cette année, coquillages et crustacés (huîtres, crevettes, crabes ni même caviar…) ne passeront entre vos mains. Une exception pour la langouste, à condition qu’elle soit cuite.

On oublie tout de suite les viandes crues ou peu cuites, le poisson cru type sushi mais aussi le surimi, le foie gras, le pâté, la charcuterie de façon générale et les fromages au lait cru. Idem pour le tarama ou le saumon fumé, potentiellement porteurs de salmonelles, de staphylocoques entre autres. Quant à la listériose et la toxoplasmose, elles peuvent être redoutables pour le bébé, responsables de fausses couches, d’accouchements prématurés ou de malformations.

Aucune boisson alcoolisée n’est autorisée pendant la grossesse même à bulles et même à l’occasion des fêtes. L’alcool est neurotoxique, responsable de graves malformations, de retard important de croissance fœtale, de fausses couches, d’accouchements prématurés, de mort subite du nourrisson, bref l’alcool est un poison pour votre bébé.

En contre partie, aucune interdiction par rapport aux desserts, on peut se lâcher sur la bûche, sur le chocolat, la glace ou les fruits. Enceinte, la digestion étant plus difficile, on reste malgré tout raisonnable!