Etre enceinte au travail

PARTAGER SUR
Selon une étude Odoxa réalisée pour la fondation PremUp, il est bien souvent difficile pour une femme enceinte de concilier grossesse et vie active. Aujourd’hui près de 45% des femmes de moins de 40 ans redoutent de « travailler tout en étant enceintes »

 

Avril 2015, l’Institut de sondage Odoxa réalise une étude sur la vie des femmes enceintes au travail. Grâce à un panel de 1477 personnes (1000 femmes et 477 hommes) âgées de 18 ans et plus, Odoxa révèle que la vie d’une femme enceinte sur son lieu de travail n’est pas toujours facile.
Entre la pression quotidienne du patron et les remarques désagréables des collègues, les femmes enceintes ne sont pas toujours à l’aise lorsqu’elles travaillent.

 

Difficile de concilier maternité et vie active

Très souvent, les femmes enceintes hésitent avant de parler de leur grossesse à leur patron. En effet il y a toujours cette crainte d’être regardée différemment, d’être jugée et même d’être licenciée.
Justement, le sondage Odoxa révèle que les femmes âgées entre 25 et 34 ans ont un souvenir très négatif de cette période. En effet, 70% d’entre-elles avouent avoir vécu leur grossesse au travail comme « un moment pénible ». Angoissées à l’idée de voir la réaction de leur patron, 17% des interrogées ont même décidé d’attendre entre 4 à 6 mois avant d’en parler au sein de l’entreprise.

Les femmes enceintes mises de côté dans l’entreprise

Une fois la grossesse annoncée, les femmes enceintes sont très peu suivies au sein de l’entreprise. En effet, 95% d’entre-elles avouent ne pas toujours avoir été mises au courant des risques liés à leur environnement professionnel. Les entreprises ne sont pas très à l’écoute des futurs mamans puisqu’elles continuent par exemple à effectuer des déplacements professionnels. Au final, 67% des femmes enceintes considèrent que les entreprises ne prennent pas assez de précautions avec elles. En effet, rares sont les patrons qui organisent le travail en fonction des femmes enceintes.

Les raisons de cette mise à l’écart

Aujourd’hui les stéréotypes sur les femmes enceintes persistent. Selon le sondage Odoxa, 42% des hommes déclarent être retissant quand une femme annonce sa grossesse, parce qu’ « on ne sait jamais si elles reviendront après ». En plus, 40% des collègues masculins estiment que les femmes enceintes « ont moins la tête au travail ».

Les femmes enceintes doivent gérer la situation

Si les femmes enceintes ne sont pas pris au sérieux au sein de l’entreprise, elles doivent prendre les choses en main et gérer elles-mêmes la situation. Elles doivent à tout prix prendre conscience des droits accordés par le Code du travail. Une femme enceinte peut par exemple demander : un aménagement de poste ou un aménagement d’horaires. La loi française interdit par exemple de faire travailler une femme enceinte à l’extérieur après 22 heures. Cette dernière peut également s’absenter pour tous les contrôles médicaux obligatoires (art.L1225-16 du Code du travail)

A lire aussi sur Coté Famille : 

« Maman travaille », et elle a bien raison !

Grossesse et travail, quels sont les risques?

Reprise du travail et maternité : les conseils d’une professionnelle 

Travailler pendant toute sa grossesse : aussi mauvais que fumer !