Enceintes grâce à la vitrification d’embryons

PARTAGER SUR

Actuellement, en France, deux femmes stériles attendent leur premier enfant grâce à des embryons vitrifiés…

Autorisée et pratiquée dans de nombreux pays depuis une dizaine d’années, la vitrification des embryons est autorisée en France depuis peu : novembre 2010.

Avant son autorisation, les embryons étaient congelés par « congélation lente ». Les embryons contenus dans des paillettes étaient placés dans un programmeur dont la température descendait progressivement (- 0,3 degrés par minute) puis étaient placés dans un bain d’azote liquide à -196°C pour leur conservation.

La vitrification, elle, saute l’étape de la congélation lente : les paillettes contenant les embryons sont directement plongées dans le bain d’azote ce qui fait que la température de l’embryon perd 20°C par minute. Utilisée depuis une dizaine d’année dans plusieurs pays , son taux de réussite est bien plus important que celui de la congélation lente et a permis la venue au monde de plus de 1000 enfants .

Deux heureuses futures mamans

Aujourd’hui, en France, grâce à la vitrification, deux femmes stériles de 35 ans sont d’heureuses futures mamans. Les deux procédures ont été réalisées au Centre d’assistance médicale à la procréation d’Eylau-Muette à Paris. Elles sont aujourd’hui enceintes de 3 et 5 mois. Et leur grossesse se passe le plus normalement du monde…

Pourtant la vitrification des ovocytes fait encore débat à l’assemblée nationale…