Enceinte: le choix du prénom, c’est toute une histoire!

PARTAGER SUR

« Vous attendez un enfant, c’est merveilleux ! Est-ce une fille ou un garçon ? Et comment allez-vous l’appelez ? Ah, Nicodème… ». Où l’on s’aperçoit qu’une démarche en apparence joyeuse et simple recouvre en fait des enjeux capitaux.

Aujourd’hui, en France, choisir un prénom pour bébé est bien plus compliqué qu’avant : contrairement aux siècles passés où l’on piochait simplement dans les saints du calendrier, il existe à présent des livres et des sites spécialisés sur les prénoms qui en proposent des milliers. De quoi plonger les futurs parents dans l’embarras pour des semaines.
Pourtant, à l’arrivée, on constate que dix prénoms suffisent actuellement à dénombrer un quart, voire un tiers de la population naissante chaque année…

Un paradoxe qui reflète bien la difficulté des couples à choisir un prénom, quand ils ne sont pas déjà en plein conflit : en effet, il faut que celui-ci plaise au père et à la mère, qu’il ne soit pas susceptible de se démoder ou de susciter la moquerie, tout en étant le reflet d’une culture, d’une histoire, voire de certaines valeurs. Mission impossible ?

Choix prénom

Femme enceinte: le prénom idéal existe-t-il ?

Oui, assure Florence Le Bras, journaliste et auteur de cinq livres sur la question (dont 30 000 prénoms du monde entier et Le Grand livre des prénoms, publiés chez Marabout).

Pour elle, en dehors des prénoms à la mode (voir les tendances 2010)  « le prénom idéal est celui que votre enfant ne se lassera jamais d’entendre, celui que vous prononcerez toujours avec le même bonheur, celui qui fera partie intégrante de sa personnalité ». Merci de l’info, mais comment être sûr de ne pas se tromper ? Qu’est-ce qui nous garantit que le prénom cherché avec tant d’amour pendant des jours ne nous sera pas renvoyé à la figure avec rage le jour où une nouille de sa classe se sera moquée de notre bambin ? Pour Florence Le Bras, un seul maître mot : l’harmonie. Rechercher l’harmonie avec son patronyme, avec son style de vie et son environnement familial limiterait les faux pas. Plus facile à dire qu’à faire…

Alors l’auteur recommande, si vous avez déjà des idées de prénoms, de s’intéresser à leur origine, leur signification, leur histoire, le saint ou le personnage qui les ont illustrés, le jour de leur fête, les principaux traits de caractère qui y sont rattachés et leurs traductions dans différentes langues. Porteur d’une symbolique, un prénom évoque toujours une référence culturelle, des racines étrangères ou régionales ou encore la nostalgie d’une époque enfouie. Mieux vaut les connaître pour choisir en toute connaissance de cause…