Cuba résout le problème de la transmission du VIH de la mère à l’enfant

PARTAGER SUR
Mardi 30 Juin 2015, Cuba devient le premier pays à éliminer la transmission du VIH et de la syphilis de la mère à l’enfant.

 

Cuba est aujourd’hui l’unique pays au monde à avoir éradiqué la transmission du VIH et de la syphilis entre la mère et son enfant.
L’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui lutte quotidiennement contre cette pandémie, a immédiatement salué cette avancée en matière de santé publique.
« C’est une victoire majeure dans notre longue lutte contre le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et les infections transmises sexuellement ainsi qu’un pas important vers l’objectif d’une génération sans sida. » a déclaré Dr Margaret Chan, directrice générale de l’OMS.

 

Les risques pour les femmes enceintes séropositives

Chaque année, 1.4 million de femmes enceintes sont infectées par le VIH. Celles-ci ont donc 15 à 45% de risques de transmettre le virus à leurs enfants.
Actuellement, la seule solution qui permet de ralentir le processus de transmission c’est que les femmes infectées suivent un traitement pendant leur grossesse à base d’antiviraux. En effet, ce traitement se révèle efficace puisqu’il fait tomber le risque d’infection à plus de 1% et depuis 2009, le nombre d’enfants contaminés est passé de 400 000 à 240 000 en 2013.

Le cas de Cuba

Afin de résoudre le problème du VIH chez les nouveaux nés, Cuba a mis en place un accès universel à une couverture médicale. Toutes les femmes enceintes séropositives ont donc accès aux antiviraux, à un accouchement par césarienne et à une méthode de substitution pour l’allaitement.
Dr Carissa Etienne, directrice de l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS) déclare que Cuba « montre qu’un accès universel à une couverture médicale et aux soins est possible et est en fait la clé du succès même contre des défis aussi immenses que le sida »
Aujourd’hui l’OMS espère que cette avancée à Cuba va pousser les autres pays à redoubler d’efforts afin d’atteindre l’objectif fixé à moins de 40 000 enfants contaminés par le VIH et la syphilis.
La France de son côté a décidé de mettre en place à partir de septembre 2015 un premier autotest de dépistage.

 

A lire aussi sur Coté Famille : 

SIDA : moins de 1% des bébés contaminés par leur mère

Le risque de transmission du sida plus important chez la femme enceinte