Congé paternité obligatoire ?

PARTAGER SUR

Selon Laurence Parisot, le congé maternité « freine trop souvent l’évolution de la carrière des femmes ». Un congé paternel obligatoire pourrait-il rétablir l’équilibre ?

Equilibrer les conditions d’accès à l’emploi

Actuellement, Les pères ont droit à un congé de 11 jours lors de la naissance de leur enfant (18 en cas de naissance multiple). C’est un droit, mais un salarié n’est pas obligé de demander à en bénéficier. La présidente du Medef a déclaré dans une interview accordée au magazine Elle, que « l’instauration d’un congé paternité obligatoire – pour commencer, moins long que celui de la mère – permettrait de rétablir un regard plus égalitaire sur les jeunes parents ».

En effet, cette proposition semble être un moyen le limiter les aspects discriminatoires de la maternité sur les carrières des femmes. Selon la patronne des patrons, « cela inciterait les pères à partager, dès le premier jour, les tâches familiales ».

Allongement du congé de paternité : est-ce réalisable ?

La réflexion autour de ce projet de réforme semble en bonne voie. Le ministre du travail et de la santé Xavier Bertrand s’est dit « prêt à en discuter avec les partenaires sociaux ». La CFDT quant à elle, s’engage dans la même voie : Monique Boutrand, secrétaire nationale de la CFDT cadres, a lancé la proposition de prolonger la durée du congé paternité à 2 mois. «Tant que la femme portera seule le risque potentiel d’une absence longue pour cause de parentalité, quelles que soient ses compétences, elle ne pourra représenter le profil du cadre efficace et investi dans son travail», confirme-t-elle.

Affaire à suivre…