Calculer sa date d’accouchement

PARTAGER SUR

 

Il existe aujourd’hui de nombreux sites internet qui proposent aux futures mamans de calculer leur date d’accouchement, mais est-ce fiable ?

Comment calculer sa date d’accouchement ?

Sur les sites web qui disposent d’un outil de calcul, il suffit en général d’entrer sa date de conception, où, si on n’en est pas sûr, le premier jour de ses dernières règles et la longueur approximative de son cycle menstruel. Un clic plus tard, la petite application sort automatiquement la date… Un résultat théorique ni plus ni moins fiable que celui de votre médecin, qui calcule la date d’accouchement à l’aide d’une tablette en forme de rond.

En fait, qu’il s’agisse d’un programme informatique où d’une réglette, le principe est le même pour connaître le terme d’une grossesse et la date exacte d’accouchement : on ajoute 41 semaines (ou 287 jours) à la date des dernières règles, avec une marge de plus ou moins 15 jours. Sachez aussi qu’à partir du 8e mois (après la 37e semaine d’aménorrhée), toutes les grossesses sont dites « à terme » : bébé est complètement formé, vous pouvez accoucher d’un jour à l’autre.

Au cas où ni la date de conception ni la date des règles ne sont précises, les mesures de la première échographie aideront à corriger la date de conception et donc à ré-estimer la date d’acouchement. Ces mesures peuvent également servir à la calculer tout court si vous ne vous êtes pas rendue compte que vous étiez enceinte depuis plusieurs semaines, un cas assez fréquent notamment juste après avoir eu un enfant, car on n’a ni « vu » son retour d’ovulation et ni eu de règles pour se repérer.

Date d’accouchement : à connaître en cas de dépassement

Qu’importe le biais choisi pour le calcul de la date d’accouchement, il convient surtout de se rappeler que celle-ci n’est que théorique, souvent à trois jours près. Même si vous êtes absolument certaine de la date de la conception, il est toujours impossible de prévoir exactement celle de l’accouchement, car c’est la nature… et bébé qui décident ! La seule possibilité de prévoir une date est de déclencher l’accouchement, mais cela reste une extrémité réservée normalement à des cas pathologiques.

Au final, sachez qu’environ 50 % des naissances ont lieu à la date prévue à quelques jours près, 25% dix à quinze jours avant et 25% quatre à huit jours après.

En fait, calculer la date d’accouchement est surtout important pour réagir au cas où vous la dépasseriez. Ainsi, en France, on ne laisse pas une femme dépasser sa date d’accouchement théorique plus de deux-trois jours, voire quatre ou cinq jours dans certaines maternités : on déclenche alors artificiellement l’accouchement à l’aide d’une injection d’ocytocine de synthèse.